top of page

Identifier sa raison d'être, son ikigaï : 5 étapes pour s'épanouir


identifier-son-ikigai-s-epanouir-passion-chantal-labeste

« Comment identifier votre passion, vous épanouir dans votre vie et particulièrement dans votre travail ?» C'est une question que l'on me pose souvent lors de mes séances de coaching. Selon une étude de l'Institut IBM Business Value (2018), plus de 64 % de la population considère que trouver un travail passionnant est un objectif de vie fondamental.

Une de mes amies de Paris m’a dernièrement avoué qu’elle se sentait heureuse dans tous les domaines de sa vie, à l'exception de sa carrière. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle voulait faire et avait du mal à découvrir sa passion.

Au Japon, il existe un terme précis dédié à l'épanouissement. Il s'agit du mot «Ikigaï», qui signifie trouver sa «raison d'être», son chemin de vie. Pour les Japonais, la découverte de leur Ikigaï est une véritable quête. Elle demande une longue et profonde introspection. Elle a le pouvoir de leur apporter bonheur, épanouissement, et un sens à leur vie.


Pour beaucoup d'entre nous, cette quête de sens est sinueuse et remplie de nombreux rebondissements. Certains suivent aveuglément des passions illusoires puis finissent par se démoraliser lorsque leurs rêves ne se matérialisent pas. D’autres se résignent à des carrières qui leur apportent un confort matériel et un statut, mais qui ne sont pas satisfaisantes. Dans les deux cas, au fil du temps, ils ressentent du découragement, de la frustration et peuvent vivre un épisode de burn-out et de rejet.

Une nouvelle étude internationale a révélé que les personnes qui ont un but dans la vie ont un risque plus faible de décès et de maladie cardiaque. Pourquoi ? Les chercheurs ont constaté que ceux qui poursuivent un but ont souvent un mode de vie plus sain. Ils sont plus motivés et résilients, ce qui les protègent du stress et de l'épuisement professionnel.


Définition de l’Ikigaï


Intéressons-nous à la définition de 'l’Ikigaï'? Comme le mot danois ‘Hygge', il s’agit d’un concept. Cela signifie la «chose pour laquelle vous vivez» ou «la raison pour laquelle vous vous levez le matin». En un mot, cela englobe l'idée que le bonheur dans la vie ne se limite pas à l'argent ou à un titre au travail.

L’Ikigaï est également considéré comme l'union de 4 éléments suivants :

  • Ce que vous aimez faire

  • Ce pour quoi vous êtes bon

  • Ce que vous pouvez apporter au monde

  • Ce pour quoi vous pouvez être rémunéré

Dans un certain sens, un Ikigaï peut servir de boussole pour naviguer à la fois dans les décisions de carrière et de vie. J’attire votre attention sur le fait que l'Ikigaï n'est pas forcément quelque chose de grandiose ou d'extraordinaire. Il s’agit au contraire de trouver ce dont vous avez besoin, plus que tout, pour vous sentir heureux.


Il ne suffit pas d’un coup de baguette magique pour voir apparaître un résultat. Cependant, cette étape de réflexion dans laquelle vous allez vous engager, est incroyable et vous procurera un véritable bien-être. Vous allez découvrir comment vos valeurs, vos forces et vos compétences peuvent être mises au premier plan, pour vous aider à trouver plus de sens dans votre vie et dans votre carrière.


Voici le processus en 5 étapes pour favoriser le bon état d'esprit et permettre à votre Ikigaï de se développer :



1. Posez-vous les bonnes questions


Je vous invite en un premier temps, à tenir un "journal de bord" où vous pouvez inscrire vos réflexions sur votre nouveau projet de vie. Pour commencer, répondez succinctement aux questions suivantes :

  • Qu'aimez-vous faire ? Quelles sont vos passions ? A quoi occupez-vous vos week-end ? (passions, loisirs, centres d’intérêts…)

  • En quoi êtes-vous bon ? Que savez-vous faire avec facilité ? Quels sont vos talents ?(profession, compétences, aptitudes, forces, dons…)

  • Que pouvez-vous apporter au monde ? Que pouvez-vous offrir aux autres : services, conseils, aide...?

  • Pour quoi pouvez-vous être rémunéré ? Comment pouvez-vous monétiser ce que vous pouvez offrir aux autres ?

Notez vos premières impressions. Au cours des quelques jours ou semaines à venir, n'hésitez pas à revenir sur vos réponses pour peaufiner votre réflexion. Plus important encore, soyez radicalement honnête avec vous-même. N'ayez pas peur de noter tout ce qui vous vient à l'esprit, aussi "fou" ou "irrationnel" que cela puisse paraître.

Pour ceux qui désirent aller plus loin, vous pouvez compléter votre analyse en répondant à ces questions :

  • Qu'aimeriez-vous voir changer dans le monde ?

  • Qu'est-ce qui, dans votre vie actuelle, vous rend heureux ?

  • Pourquoi sortez-vous du lit le matin ?

  • Avez-vous vécu des moments qui ont changé votre vie et qui vous ont permis de vous sentir en harmonie avec votre être ?

Assurez-vous d'inclure d'autres expériences de vie ou de carrière qui influencent de manière significative vos valeurs.


comment-definir-sa-mission-de-vie-son-ikigai-chantal-labeste-blog

Vous aimez cet article, épinglez-le sur Pinterest !


Après avoir réfléchi à ces questions, commencez à recouper les informations pour analyser vos réponses.

  • Quels types de thèmes sont apparents ?

  • Y a-t-il des intersections évidentes entre les catégories ou semblent-elles éloignées ?

Si cela ne vous semble pas évident, ne vous inquiétez pas. Ce processus prendra du temps. Il peut être difficile de se voir objectivement. A cette étape, je vous invite à demander à votre famille et à vos proches de vous écrire anonymement ce qu'ils considèrent comme vos trois plus grandes qualités (en les inscrivant sur une feuille et en les plaçant dans une corbeille). Dépouillez ensuite les résultats et échangez ensemble.

Force est de constater que les qualités que vous tenez pour acquises, seront précisément celles que les autres considéreront comme uniques et précieuses. Au lieu de minimiser votre talent, leurs commentaires vont vous pousser à regarder de plus près comment vous pouvez tirer parti de vos forces.



2. Cartographiez vos réponses

Il est utile de cartographier vos réponses aux questions précédemment évoquées.

Vous pouvez vous inspirer du schéma suivant :


ikigai-trouver-sa-raison-d-etre-programme-coaching-chantal-labeste



Certaines personnes trouvent utile de dessiner des cercles imbriqués pour chaque catégorie (un diagramme de Venn, comme celui ci-dessus), tandis que d'autres préfèrent les cartographier sur un quadrant, écrivant des idées répondant à plusieurs critères près de l'intersection des axes. 

La carte n'a pas pour objectif d'être belle mais fonctionnelle. Elle vous aide simplement à organiser vos pensées. C'est un document vivant, donc il va évoluer avec le temps. Comme vous commencez à tester votre Ikigaï dans le monde réel, vous allez supprimer des choses et en ajouter d'autres.

A présent, laissez-moi vous faire part de mon expérience personnelle. Quand je me suis lancée dans la recherche de mon Ikigaï, j'ai passé du temps à réfléchir et à cartographier ma journée idéale avec autant de détails que possible (rappelez-vous, un Ikigaï est pragmatique). 

Quand j’ai fait cet exercice, ce fut une révélation. L’organisation de mon planning a été bouleversé, entre sport, créativité, vie de famille, travaux de réflexion et rendez-vous pour concrétiser mes projets. 

Comme la révélation de mon Ikigai impliquait de vrais bouleversements, j’ai d’abord opéré de petits changements en sélectionnant quelques éléments d’une journée idéale. Par exemple, je me suis mise à me lever une heure plus tôt le matin, pour faire de l’exercice et réfléchir à mes objectifs de vie. 

Ce sont ces ajustements progressifs qui, mis bout à bout, vous rapprochent d'une vie qui correspond à vos attentes et à vos aspirations.



3. Évaluez si vous vous sentez bien


Quelle que soit la méthode que vous avez choisi pour éditer votre carte, votre liste ou autres, vérifiez que cela vous convient réellement.

Restez en lien avec vos choix et posez vous régulièrement les questions suivantes : 

  • Comment suis-je en train d'évoluer ?

  • Qu'est-ce qui me convient ou me dérange à présent ?

  • Que se passe-t-il maintenant, qu’est ce qui a véritablement changé dans ma vie ?


Ce qui peut être intéressant dans cet exercice, c’est de rapprocher vos nouvelles expériences avec ce que vous ressentez. Essayez de puiser en vous et d'écouter votre intuition. Les itérations successives seront autant de petites expériences et de changements progressifs qui vous amèneront vers une relation à vous même plus heureuse. C’est un terrain d’expérimentation qui dure le temps d’une vie. 

Vous aurez tout loisir ensuite de porter votre attention sur d'autres domaines que vous voulez améliorer.

Ensuite, classifiez ce que vous ressentez :

  • Est-ce que vous aimez ce choix ?

  • Vous sentez-vous à votre place ?

  • Est-ce que cela correspond à votre vie, travail et vision du monde ?


4. Mesurez le résultat de vos actions


Le résultat de votre analyse est étroitement lié à votre capacité à passer à l’action. Vous vous engagez dans des actions cohérentes, directement liées à vos choix. Vous pouvez, par petite touche, mesurer, d’une part votre capacité à faire ce que vous dites, et d’autre part à ressentir et à comprendre en quoi cela change votre vie. Ce sens que vous donnez aux choses par la réflexion, se reflète dans l'impulsion avec laquelle vous menez votre projet et dans les fruits que vous en récoltez. 


Cela implique également une certaine adaptation de vos priorités entre vie personnelle et vie professionnelle. Une nouvelle entreprise demande beaucoup d’attention et de temps, vous devrez malgré tout entretenir l’équilibre de votre vie de famille. Toutes les combinaisons sont possibles et il vous appartient d’en ressentir les bienfaits et de moduler votre engagement en conséquence.

Vous apprendrez particulièrement à dire “Non”. C’est un apprentissage qui demande du temps, mais les gens qui vous entourent comprendront et s’adapteront à votre nouveau visage parce qu’ils ressentiront toute la force, tout l’équilibre et tout l’amour qui en résulte. 


Rappelez-vous que la qualité des relations n’est pas proportionnelle au temps passé avec les gens que vous aimez, mais à l’intensité que vous leur attribuez.

Et surtout, prenez soin de vous, ce n’est pas un sprint mais un marathon qui vous emmènera étape par étape jusqu’au bout de la vie !



5. Construisez votre système de support


Comme toute transition de vie, il est essentiel d'avoir du soutien tout en développant consciemment votre sens de l’Ikigaï.

Si vous avez décidé de transformer votre carrière, prenez le temps de sélectionner, dans votre entourage, ceux qui pourront vous accompagner. Le ou les mentors, qui disposent d’une expérience importante, sont des miroirs et des conseils qui vous aideront dans votre démarche, à faire les bons choix, à éviter certaines erreurs et à avancer en toute sérénité.


Lors de votre choix, vous trouverez probablement plus de soutien auprès d’un collègue ou auprès d’un ami qui, lui aussi, à vécu cette transformation de sa vie personnelle et professionnelle. Il saura vous indiquer quelles ont été les difficultés et les joies qu'il a traversé.

Vous n’êtes jamais seul ! Vous n’êtes seul que si vous l’avez décidé.



Ce dont il faut se rappeler à propos de l’Ikigaï


Soyez bienveillant avec vous-même. Les premières conclusions, que vous tirerez à l’édition de votre Ikigaï, ne peuvent pas être parfaites.

Si vous trouvez un but à votre carrière, c'est merveilleux. Cela ne signifie pas que votre famille, vos amis ou votre spiritualité ne sont pas importants pour vous. Vous devez continuer à leur accorder de l’importance dans votre vie de tous les jours, et dans votre agenda. 


Il est probable que dans une transition liée au travail, vous ayez particulièrement besoin d’épanouissement et de reconnaissance dans ce domaine à cet instant de votre vie. Il faudra assumer vos choix, mais si vous avez compris l’exercice d’aujourd’hui, cela sera relativement simple. C’est aussi là que vous marquerez votre indépendance et que vous aurez joie de continuer la route dans ce cheminement. Si vous désirez changer de cap professionnel, je vous invite à lire l'article : "Changer de métier : exercices et cas pratiques".


Il vous faudra aussi rester vigilant, mesurer votre investissement dans certains cas et redoubler d’efforts dans d’autres. Le chemin n’est pas une ligne droite et n’est pas, en soi, régulier.


Rappelez-vous finalement, que le principe même de l’Ikigaï vous aidera à sortir de vos peurs et de vos blocages. Cette quête est précieuse et vous rapproche chaque jour de l’harmonie et de la paix.


Alors, Ikigaï ou Ikigaï ;)


N'oubliez pas de télécharger votre Ebook Gratuit ! Cliquez ci-dessous.

ebook-offert-5-etapes-pour-trouver-sa-quete-chantal-labeste

Comments


Chantal Chirac

Chantal Labeste

Coach de carrière et de dirigeants depuis plus de 15 ans, j'ai consacré ma vie à accompagner des femmes et des hommes comme vous à s'épanouir, se sublimer et se révéler dans leur vie pro et perso.

TELECHARGEZ VOTRE PDF
Livre-changer-sa-vie-en-21-jours-chantal
SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM
FACEBOOK DE CHANTAL

Vous ne voulez pas manquez nos prochains articles ?

La collection Best-Seller

livre-confiance-en-soi-chantal-labeste
livre-changer-sa-vie-chantal-labeste
ABONNEZ-VOUS AU BLOG

Recevez gratuitement ma newsletter !

En cadeau pour toute inscription, recevez le PDF de votre choix.

Les conseils utiles se partagent

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey LinkedIn Icon
  • Gris Pinterest Icône
bottom of page